Résidence principale

On décrypte pour vous : la RE 2020

RE 2020
Une nouvelle réglementation va prendre la place de la RT 2012 : la RE 2020, ou réglementation environnementale des bâtiments neufs. Ce texte s’appliquera le 1er janvier 2022 pour les constructeurs de logements individuels, collectifs et de bâtiments du secteur tertiaire. Pour plus de clarté, Immotissimo décrypte pour vous la RE 2020 et ses objectifs.

Qu’est-ce que la RE 2020 ?

La RE 2020 est la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs. Elle entrera en vigueur le 1er janvier 2022. Son application a pris du retard du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19. La RE 2020 remplacera la RT 2012.  La RE 2020 régit les performances environnementales des bâtiments neufs, dans le but de diminuer l’impact carbone des bâtiments, garantir leur fraîcheur en été et poursuivre l’amélioration de leur performance énergétique. C’est une réglementation plus vaste et exigeante que la RT 2012, axée sur l’empreinte environnementale du bâtiment et plus seulement sa performance thermique Depuis plusieurs années, les entreprises du bâtiment travaillent avec l’État afin d’établir ensemble la RE 2020. La nouvelle réglementation a fait l’objet d’une expérimentation nationale appelée E+C- (bâtiment à énergie positive et réduction carbone) afin de valider la possibilité de construire des bâtiments neufs bas carbone. La RE 2020 est une nécessité pour atteindre la neutralité carbone en 2050, tel que le veut le gouvernement.

Quels sont les avantages de la RE 2020 ?

Parmi les principaux avantages de la RE 2020, on trouve :  → un coût énergétique réduit ou nul  → une amélioration du confort intérieur  → une isolation thermique renforcée et performante → des économies d’énergie et d’argent sur la durée → des bâtiments à énergie positive

Quelle différence entre RT 2012 et RE 2020 ?

La RT 2012 est la réglementation thermique en vigueur depuis fin 2011. Elle comprend 3 objectifs : 
  • limiter les besoins énergétiques du bâtiment grâce à une conception bioclimatique  (Bbiomax) ;
  • réduire la consommation d’énergie avec des équipements performants ; 
  • exiger un confort d’été dans les bâtiments non climatisés.
La RE 2020, qui remplacera en 2022 la RT 2012, est plus vaste et comprend plus de critères que la réglementation thermique. Elle prend en compte l’impact environnemental du bâtiment, des matériaux utilisés et la production d’énergie des bâtiments neufs.  Si la dépense énergétique des bâtiments neufs construits sous la RT 2012 était de 50 kWh/m²/an, la RE 2020 exige une dépense de 0 kWh/m²/an : le bâtiment devra produire autant ou plus d’énergie qu’il en consomme.

Les objectifs de la RE 2020

Avec comme grand objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050, la RE 2020 s’articule autour de plusieurs priorités : diminuer l’impact climatique des bâtiments neufs, améliorer la performance énergétique et la baisse des consommations des bâtiments et s’adapter aux conditions climatiques futures, notamment avec un objectif de confort en été pour résister aux épisodes caniculaires. 

Diminuer la consommation énergétique

Le premier objectif de la RE 2020 est de diminuer la consommation énergétique des bâtiments. La RT 2012 intégrait déjà un calcul de la performance énergétique, mais la RE 2020 a décidé de renforcer l’indicateur des besoins bioclimatiques : Bbio. Il représente les besoins énergétiques du bâtiment sans chauffage.  Le but est de réduire de 30% le Bbio pour les bâtiments neufs, afin qu’ils consomment 30% d’énergie en moins

Arrêter d’utiliser les énergies fossiles

Le gaz et le fioul dans les bâtiments neufs, c’est fini avec la RE 2020. La réglementation introduit un plafond d’émissions de gaz à effet de serre. Il est de 4 kgCO2eq/m²/an pour les maisons individuelles et de 14 kgCO2eq/m²/an pour les logements collectifs, dès l’application de la RE 2020 en janvier 2022. Le seuil pour les logements collectifs sera réduit à 6 kgCO2eq/m²/an en 2024. Cette transition s’explique par le fait que 75% des logements collectifs neufs sont encore chauffés au gaz. L’objectif est d’arrêter d’utiliser des énergies fossiles dans les constructions neuves pour les remplacer par des solutions d’énergies renouvelables. 

Améliorer le confort d’été

Le confort d’été, ou besoin de rafraîchissement durant les périodes caniculaires, est très important pour la RE 2020. Le confort d’été s’appuie sur un mode de calcul basé sur l’évolution des températures prévue dans les années à venir. Il s’exprime en degré par heure (DH), à calculer lors de la conception des bâtiments. Avec la RE 2020, le seuil est limité à 350 DH.

Calculer le cycle de vie du bâtiment

Le facteur carbone du bâtiment et son cycle de vie sont introduits dans la RE 2020, de l’extraction des matières premières à la fin de vie du bâtiment. Cela permettra de construire des bâtiments à faible empreinte carbone. Les matériaux biosourcés sont ainsi mis en avant, comme le bardage, le bois, le parquet ou le lambris. En termes d’isolants, ce sont la cellulose, le chanvre, le liège et les fibres de bois qui se placent en tête. Les matériaux biosourcés ont des performances environnementales supérieures aux autres matériaux. Au contraire, le béton et l’acier sont mis de côté. La transition sera progressive afin que les professionnels du bâtiment s’adaptent sur la période 2020-2024. 
Période Baisse des émissions carbone attendue
Entre 2020 et 2024 30%
2024 -15%
2027 -25%
2030 -30 à 40%
 

Mise en application en 2022

La réglementation environnementale 2020 était censée être mise en application le 1er janvier 2021. Néanmoins, la crise sanitaire liée au Covid-19 a retardé son entrée en vigueur et le gouvernement a choisi de la repousser au 1er janvier 2022

Vos questions sur la RE 2020

Qu’est-ce que le label E+C- ?

Le label E+C- (pour bâtiment à énergie positive et réduction carbone) a vu le jour pour récompenser les bâtiments neufs mêlant énergie positive et faible impact environnemental, en lien avec la RE 2020. Ce label remplace les BEPOS, bâtiments à énergie positive. 

La RE 2020 favorise t-elle le chauffage électrique ?

L’objectif de réduction des émissions carbone suppose de ne plus utiliser d’énergies fossiles mais des énergies décarbonées comme les énergies renouvelables, le bois ou l’électricité. L’électricité est pourtant pénalisée dans la RT 2012, ce qui a conduit au développement des énergies fossiles dans le bâtiment.   Dans la RE 2020, il est prévu de baisser le coefficient servant à convertir l’énergie électrique en énergie primaire de 2,58 à 2,3 pour tenir compte de l’évolution prévisionnelle du mix électrique pendant la durée de vie des bâtiments.
Partager sur :

à lire aussi

J'ai un projet

 Parlez-nous de votre projet Immobilier en quelques étapes.

Immotissimo se charge d'identifier des partenaires pertinents.

Recevez jusqu'à trois devis, en toute simplicité !

Nos derniers dossiers

Trousseau de clés

Résidence principale

Les étapes d'achat de mon futur logement

Etapes Construction Maison

Résidence principale

Les étapes de la construction de votre maison

Programme Immobilier neuf

Résidence principale

Les programmes immobiliers neufs pour acheter une résidence principale