Baromètre des prix

Le marché immobilier en France : les grandes tendances

Tendances Marchés Immobilier France
Malgré une année 2020 aux conditions exceptionnelles et un début d’année 2021 dans la même veine, le marché immobilier s’est globalement montré résilient, comme les Français. Il a peu souffert de la crise sanitaire et une reprise a même été constatée depuis septembre 2020. Comment l’immobilier va t-il évoluer en 2021 et quelles sont les grandes tendances ?

Comment l’immobilier évolue-t-il en 2021 ?

L’activité

On recense plus d’un million de transactions immobilières en 2020 : la baisse des volumes s’est limitée à 4% malgré les deux confinements. La vitesse de rotation du parc de logements est également très élevée, à 3,2% par an. Le nombre de recherches de logements en vente sur Google est proche de son record réalisé fin juillet 2020.  Malgré la crise sanitaire, les Français continuent de s’intéresser à l’immobilier, notamment pour acheter des résidences principales plus grandes, avec des jardins, souvent en région. Une très bonne tendance pour l’activité immobilière en 2021.

Les prix de l’immobilier

Néanmoins, cette hausse du volume des transactions a entraîné une augmentation des prix du marché. Plusieurs raisons expliquent cette hausse : le déplacement d’une partie de la demande de la région parisienne vers la province de proximité, l’épargne réalisée pendant les périodes de confinement que les Français souhaitent investir dans la pierre et les incertitudes économiques qui s’évaporent grâce à la vaccination.  >> Pour en savoir plus, consultez la Note de conjoncture immobilière des Notaires de France

Les grandes tendances sur le marché immobilier en 2021

Plusieurs grandes tendances se dessinent en 2021 sur le marché de l’immobilier.

La dématérialisation dans l’immobilier

Lors du premier confinement en mars 2020, les professionnels de l’immobilier se sont aperçus de l’importance de la dématérialisation et notamment la signature électronique. En avril 2020, un décret autorisant l’acte notarié par comparution à distance a permis de débloquer un certain nombre de transactions immobilières. Les agences immobilières et les particuliers ont dû se mettre au numérique : recherche de logements sur le web, visites à distance, visites virtuelles, tenues d’assemblées générales de copropriété en ligne, etc. Le numérique est désormais incontournable dans l’immobilier.

Le désir d’un nouveau logement

Les Français n’ont jamais autant eu envie d’un jardin que pendant le premier confinement de 2020. Naturellement, une fois déconfinés, ils se sont mis à la recherche d’un nouveau logement plus grand, avec un espace extérieur et une meilleure qualité de vie. Grâce aux possibilités du télétravail, cette tendance devrait s’accélérer en 2021 et dans les années à venir.

Le déménagement dans des villes moyennes

Qui dit meilleure qualité de vie, dit villes moyennes ! Le rééquilibrage territorial est en cours, avec de plus en plus de parisiens cherchant à quitter Paris, y compris pour la province proche de la capitale.  La ville moyenne est aujourd’hui perçue comme plus dynamique mais aussi plus tranquille, plus proche de la nature, avec un coût de la vie réduit et des biens immobiliers plus spacieux.

Est-ce que les prix de l’immobilier vont baisser ?

C’est la question que tous les Français se posent. L’immobilier a connu une forte hausse en 2019 et en 2020 : serait-il possible que tout bascule en 2021 ? Il semblerait que non, malheureusement. La hausse de la demande immobilière a entraîné une hausse des prix, notamment dans des villes moyennes.  Globalement, les prix devraient être stables ou en hausse au premier semestre 2021, mais certaines villes pourraient connaître des baisses au 2ème trimestre 2021 : Paris, Lyon, Annecy, Boulogne-Billancourt et Le Havre. 

Quelle évolution pour les taux de crédit immobilier en 2021 ?

Si les prix des logements devraient encore augmenter en 2021, c’est différent pour les taux de crédit immobilier. La Banque Centrale Européenne (BCE) prend des mesures exceptionnelles pour soutenir l’économie, les banques pourront ainsi proposer des taux de prêt immobilier très bas en 2021. Toutefois, il sera encore difficile d’emprunter sans 10% d’apport personnel au minimum, d’après les conditions du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF). N’hésitez pas à vous faire accompagner par un courtier immobilier pour obtenir un prêt immobilier en 2021.  Il pourra également être intéressant de demander un rachat de prêt immobilier à un taux plus bas, si vous avez déjà un emprunt en cours.

Les changements dans le marché immobilier en 2021

L’année 2021 marque plusieurs changements au sein du marché immobilier : loi Pinel, crédit immobilier, taxe d’habitation ou encore prêt à taux zéro, nous retraçons les informations à retenir pour votre projet immobilier cette année.

Octroi des crédits immobiliers

En 2020, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a imposé des conditions contraignantes aux banques. Cela a fortement impacté l'octroi de crédit immobilier. La France a ainsi connu une explosion des refus de prêts immobiliers l’an dernier.  C’est pourquoi en 2021, ces mesures ont été adoucies par le HCSF. Voici les changements notables : 
  • le taux d’endettement maximum est désormais de 35% contre 33% en 2020 ; 
  • l’apport personnel reste d’au moins 10% ;
  • la durée maximale des crédits passe à 27 ans contre 25 ans en 2020 ;
  • les banques peuvent déroger à ces critères pour 20% des dossiers contre 15% en 2020.
Il sera donc un peu plus facile pour les ménages d’obtenir un prêt immobilier, mais il restera très compliqué de le faire sans apport. N’hésitez pas à vous tourner vers les différentes aides financières en vigueur pour vous aider à acheter votre résidence principale.

Suppression de la taxe d’habitation

La taxe d’habitation poursuit sa suppression progressive pour les résidences principales en 2021. Elle a été supprimée pour près de 80% des ménages en 2020. Pour les 20% des foyers fiscaux restants, la baisse sera de 30% en 2021 puis de 65% en 2022, avant une suppression totale en 2023. 

Prolongation du prêt à taux zéro jusqu’en 2022

Le prêt à taux zéro est une aide financière destinée aux primo-accédants qui désirent acquérir leur résidence principale. Comme son nom l’indique, c’est un prêt immobilier sans intérêts bancaires. Le PTZ est accessible pour de l’immobilier ancien avec travaux ou pour de l’immobilier neuf dans certaines zones géographiques. Le prêt à taux zéro est maintenu jusqu’à fin 2022 dans sa forme actuelle. Cependant, à partir du 1er janvier 2022, ce sont vos revenus de 2022 qui seront pris en compte et plus ceux de l’année N-2.

Prolongation de la loi Pinel jusqu’à fin 2024 

Quant à la loi Pinel qui a toujours autant de succès auprès des investisseurs, elle est prolongée jusqu’à fin 2024. Les avantages fiscaux seront progressivement réduits à partir de 2022, il est donc temps d’investir en Pinel si cela vous intéresse. >> En savoir plus sur les avantages de la loi Pinel
Partager sur :

à lire aussi

J'ai un projet

 Parlez-nous de votre projet Immobilier en quelques étapes.

Immotissimo se charge d'identifier des partenaires pertinents.

Recevez jusqu'à trois devis, en toute simplicité !

Nos derniers dossiers

Trousseau de clés

Résidence principale

Les étapes d'achat de mon futur logement

Etapes Construction Maison

Résidence principale

Les étapes de la construction de votre maison

Programme Immobilier neuf

Résidence principale

Les programmes immobiliers neufs pour acheter une résidence principale